Février

Samedi 15 - 20h30

Dimanche 16 - 17h

Tarifs : 14 / 9 / 6 €

Public : A partir de 13 ans

Durée : 1h

Iris de Hermann Hesse

A.C.T.E. (Atelier du Corps Théâtre Energétique)

Conte initiatique

A la mort d’Iris, sa bien-aimée, Anselme décide de poursuivre la quête étonnante qu’elle lui a proposé. Mais jusqu’où pourra-t-il aller ? Un conte initiatique émouvant et sensuel d’Hermann Hesse.

 

Avec ce conte merveilleux, le grand auteur de langue allemande Hermann Hesse rappelle, dès le début du XXème siècle, que la place de l’homme est avant tout au cœur de la nature et que cette dernière peut l’aider à changer sa conscience et à trouver son humanité.

 

Cette problématique est d’une brulante actualité.

Distribution

Mise en scène et interprétation : Gérard Étienne

Traduction : Alix de Finance

La presse

 

Gérard Etienne est un magnifique comédien amoureux des beaux textes. La rencontre fait mouche. N°2 du TOP 5 de la rédaction du Figaroscope, Jean-Luc Jeener.

Le comédien Gérard Étienne adopte un ton simple et sa mise en scène dépouillée laisse toute la place à la puissance du texte. La Vie, Marie Baget.

 

Inconditionnel d’Hermann Hesse ou tout simplement amoureux de la belle langue ? Allez vite entendre Iris, un texte magnifique et peu connu de l’auteur de Siddharta, maître à penser de toute une génération, que Gérard Étienne met en scène et joue de manière réellement inspirée... Il sait aussi s’effacer derrière la magie absolue de ce texte qui enveloppe, transporte, enchante. A la fin, sa voix, mince comme un souffle, nous laisse plein de ces rêves auxquels nous avions, nous aussi, trop vite renoncé. Le Monde des Religions, Florence Quentin.

La voix douce de Gérard Étienne a quelque chose de fascinant, presque hypnotique, et on se retrouve pendu à ses lèvres. Il ne joue pas Anselme, ni Iris, mais nous les raconte si bien, qu’il nous les rend vivants, palpables. Froggy Delight, Cécile Beyssac.

On est bercé par ne poésie riche et néanmoins limpide. Et on ressort de là pacifié et émerveillé. France CATHOLIQUE, Pierre François.

Plutôt que de déprimé, on file écouter ce conte merveilleux de Hermann Hesse... Habité par une belle croyance en son sujet, Gérard Étienne, interprète, metteur en scène et amateur audacieux de chemins de traverse, trouve le ton juste pour se faire capteur des secousses souterraines d’Anselme... Pas de démonstrations, pas d’effets : une scène nue, un comédien investi et la puissance du verbe pour retrouver l’enchantement originel du monde. L’idée est belle. A Nous Paris, Myriem Hajoui.

Gérard Étienne, en passeur de talent, révèle le magnétisme de Hesse... Il maintient de la voix et du geste l’attention, ménage la surprise. L’écriture de Hermann Hesse pour le spectateur qu’il soit inconditionnel de l’auteur ou simple curieux révèle son magnétisme et sa bienfaisance. La Revue du Spectacle, Jean Grapin.

Ne manquez pas cette heure de grâce et allez vous laisser charmer, comme je l’ai été, par Gérard Étienne, qui par sa magie, vous mènera vers une réflexion sur la vérité de l’être et peut-être sur la voie de l’éveil. Reg’Arts, Tanya Drouginska.

Gérard Étienne est extraordinaire par sa voix pénétrante et enveloppante qui colle parfaitement au texte et fait naître des sensations, des images du passé, de notre passé. Son immobilité, parfois complète, laisse au texte la place qu’il mérite: la plus importante. Destiné aux amoureux des textes magnifiques, des jardins et des choses simples. Un Fauteuil pour l’Orchestre, Evariste Lago.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now